J'ai vu avec bonheur cette émission sur Arte, décidément chaîne de résistance culturelle. Oui la démocratie est encore là.

Dommage que sa voix n'est qu'un filet et trop de gens se laissent manipuler par les "tornades" médiatiques, désespérantes qui ne nous prônent que l'austérité "malheureuse.

Cette émission nous montrait à travers multiples expériences locales de par le monde la "sobriété" heureuse.

des petites structures agricoles , pratiquant la polyculture avec des semences locales résistantes (comme eux d'ailleurs), créatrices d'emploi. Si peu reconnues encore !! Chez nous, nos Amap survivent tant mal que bien (alors que nos gros producteurs qui font de la monoculture avec intrant et pesticides, détruisant la terre et la vie se gavent de subventions). Et cette nouvelle PAC ne changera rien (ou presque) à cette honteuse donnée. Les lobbies de  la chimie, du pétrole, de l'agroalimentaire, de la pharmacie ont leur officine dans les locaux de Bruxelles. Et ils se réclament de la science et du progrès alors qu'ils affament un milliard de personnes et aliènent tous les autres. Si vous rencontrez un scientifique à Bruxelles, il porte une casquette Total, Monsanto ou Neslé.

Alors sobriété heureuse, oui, nous la ressentions chez cette famille de paysans sénégalais ou kényans qui, depuis qu'ils ont abandonné monoculture d'exportation, engrais chimiques et pesticides et retrouvé les fondamentaux de leurs pères avec l'apport de la science (quand elle est au service de la terre et de l'homme) et qu'ils retrouvent une agriculture vivrière, sans chimie, en utilisant, le couvert végétal, l'arbre nourrissier au sein des cultures, des plantes "amies" ou captant sur elles le prédateur. Ou encore ce paysan mexicain alliant maïs local, haricots le long des tiges de maïs, et courges rampantes captant l'azote et le carbone pour nourrir et mettre à l'abri de la la sécheresse le maÎs.

Tésors d'ingéniosité, alliant science et belles traditions. Avec la revendication, forte de son argumentation de nourrir l'humanité entière et d'offrir à nos enfants une terre saine et belle de sa biobiversité sauvegardée. Ce qui n'est pas le cas de l'autre, agriculture industrielle, destructrice, dont les monsanto, les sanders et autres Dupont '(a joie) De Nemours sont les grands ordonnateurs, relayés par nos politiques serviles , chantres de la croissance sans but!

A lire "Famine au sud, malbouffe au nord, comment le bio peut nous sauver" Marc Dufumier

PS: sur l'autre chaîne, la première bien sûr en nombre de supporters, il y avait un match de foot-Ball, France Espagne. A quand l'éducation à "comment ne pas s'aliéner et gober bouche ouverte tous les produits du marché ?"