……….

« Un enfant avec sa toupie,

Avec ses amis, son quartier

Et sa chemise du dimanche

Et son billet de cinéma,

Et son pupitre et son ardoise

Et son encre et son encrier

Et aussi son gant de base-ball

Et son programme de boxe,

Aussi son portrait de Lincoln

Et son drapeau américain,

Un enfant noir

Un enfant noir, assassiné et solitaire,

Qui avait lancé une rose

D’amour sur les pas d’une fille blanche. »

………………..

Nicolas Guillén : Elégie à Emmet Till in « Le chant de cuba »